(Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 98)

La question 6 de la Fatwa numéro ( 5318 ) :
Q6: Celui qui est mort en ayant cinq épouses ou plus, est-il considéré comme un musulman pour qu’on prie sur lui après sa mort, nonobstant la Parole d’Allah (Exalté soit-Il): Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste? Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l’ignominie dans cette vie, ?

R6: L’attestation de foi : (Il n’y a d’autre divinité qu’Allah) n’est valable que si elle émane sincèrement du tréfonds du cœur, et Allah ne l’accepte que si elle est ainsi dite; mais dans la vie présente, celui qui prononce l’attestation de foi est considéré comme un musulman qui a absolument tous les droits des musulmans, même s’il n’est pas sincère; parce qu’on ne doit tenir compte que de ce qui est apparent, pendant que Seul Allah juge l’intention de Ses serviteurs. Celui qui prononce l’attestation de foi et qui, pourtant, agit d’une manière qui la transgresse et la contredit, devient mécréant; comme celui qui commet intentionnellement les prohibitions après en avoir été prévenu, tels: le fornicateur et celui qui épouse les femmes qui lui sont interdites en mariage… Parmi ce qui peut annuler cette profession de foi, suivant la plus valide parmi les opinions des ulémas, citons le cas de celui qui abandonne sciemment la prière, rejetant tout ordre ou conseil; le fait de porter des amulettes ou des talismans qui ne comportent pas des versets coraniques, croyant en leur pouvoir surnaturel. Cependant, le fait d’attribuer à ces amulettes un pouvoir curatif ou de protection contre les djinns et le mauvais œil, est prohibé, sans pour autant être considéré comme une œuvre qui annule l’Islam. Cela compte parmi les types du polythéisme mineur (Ach-Chîrk Al-‘Asghar), comme dans le hadith du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), quand il dit: Qu’Allah ne mène jamais à bon terme les affaires de quiconque porte une amulette. Qu’Allah n’accorde jamais Sa protection à quiconque porte une amulette en forme de coquillage Quant au fait de porter des amulettes où sont écrits des versets coraniques, il y a une divergence entre les Ulémas en ce qui concerne son autorisation. Cependant selon l’avis le plus prépondérant, de telles amulettes sont prohibées, suivant le principe de la généralité des preuves et en vue d’éviter tout prétexte

(Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 99)

qui mènerait peut-être la personne ultérieurement à porter une autre chose illicite.
Le fait d’implorer le secours des morts, des idoles ou d’autres, entre autre les objets non vivants ou de demander le secours des êtres du monde invisible tels les djinns, ou mêmes les hommes, les êtres vivants tout en leur demandant ce que nul autre qu’Allah, ne pourrait exaucer, est également considéré comme une contradiction avec les principes de l’Islam
Qu’Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ’)

`Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

`Abd-Allah ibn Qa`oud

`Abd-Ar-Razâq `Affifî

Traduit par Al-Iftâ’

Source en arabe :

( الجزء رقم : 1، الصفحة رقم: 98)

السؤال السادس من الفتوى رقم ( 5318 ):

س6: من مات وله خمس نسوة أو زائد أهو مسلم لنصلي عليه بعد موته وقد علمنا قول الله جل شأنه: أَفَتُؤْمِنُونَ بِبَعْضِ الْكِتَابِ وَتَكْفُرُونَ بِبَعْضٍ فَمَا جَزَاءُ مَنْ يَفْعَلُ ذَلِكَ مِنْكُمْ إِلا خِزْيٌ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ؟

ج6: لا يثبت الإِيمان لمن قال: لا إله إلاَّ الله، إلاَّ إذا قالها خالصًا من قلبه، ولا تعتبر عند الله إلاَّ إذا كانت كذلك، أما في الدنيا فيعامل من قالها معاملة المسلمين مطلقًا ولو كان غير مخلص فيها؛ لأنا إنما نأخذ بالظاهر والله هو الذي يتولى السرائر، ومن قالها وأتى بما ينقضها كفر، كمن يستحل ما علم من الدين بالضرورة بعد البلاغ، مثل: مستحل الزنى، ونكاح المحارم، ومن نواقضها ترك الصلاة عمدًا مع إبلاغه وأمره والنصح له، على الصحيح من أقوال العلماء، ومنها تعليق الحجب والتمائم، من غير القرآن، مع اعتقاد تأثيرها، أما إذا اعتقد أنها سبب للشفاء أو حفظه من الجن والعين فهي محرمة ولا تنقض الإِسلام، ولكنها من أنواع الشرك الأصغر؛ لقوله صلى الله عليه وسلم: من تعلق تميمة فلا أتم الله له، ومن تعلق ودعة فلا ودع الله له ، وأما تعليق التمائم من القرآن ففي جوازه خلاف بين العلماء، والأرجح تحريم ذلك؛ لعموم الأدلة، ولسد الذريعة

( الجزء رقم : 1، الصفحة رقم: 99)

المفضية إلى تعليق غيره.

ومن نواقض الإِسلام الاستغاثة بالأموات والأصنام ونحوها من الجمادات أو بالغائبين من الجن والإِنس أو بالأحياء الحاضرين فيما لا يقدر عليه إلاَّ الله. ونحو ذلك.

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم.

اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإِفتاء

عبد العزيز بن عبد الله بن باز

عبد الله بن قعود

عبد الرزاق عفيفي

Tags:

©2021 Tous droits réservés : Le site sur l'Unicité.

Autorisation à partager notre contenu en mentionnant at-tawhid.fr et sans modification.

NOMBRE DE VISITEURS VENUS SUR LE SITE :

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?